Cancer secondaire des os

Sommaire

 

Le cancer secondaire des os (ou métastases osseuses) figure parmi les formes les plus courantes. Issu d'un autre cancer qui se métastase, ce type de tumeur osseuse présente un pronostic assez pessimiste, selon le stade de la maladie.

Cancers secondaires des os : des tumeurs fréquentes

Le cancer secondaire des os apparaît lorsqu'un cancer touchant un autre organe se propage et se développe dans les os. On dit que le cancer métastase. Le cancer des os est donc la conséquence d'un premier cancer, d'où son qualificatif de « secondaire ». On peut noter les caractéristiques suivantes :

  • Dans le cas des métastases osseuses, la dissémination s'effectue presque exclusivement par voie sanguine.
  • Les cancers secondaires des os constituent une complication particulièrement fréquente de certains cancers puisque l'on estime que la moitié des nouveaux cas de cancer développe des métastases osseuses. Il s'agit du troisième cancer secondaire après ceux du poumon et du foie.

À noter : les cancers secondaires des os sont beaucoup plus fréquents que les cancers primitifs, c'est-à-dire ceux qui prennent naissance directement dans les os.

Principaux cancers à l'origine de métastases osseuses

En médecine, on considère, jusqu'à preuve du contraire, que toutes les lésions osseuses d'allure tumorale survenant chez des personnes âgées de plus de 50 ans sont des métastases osseuses :

  • Avant l'âge de 55 ans, les femmes sont les plus concernées en raison du développement des cancers du sein.
  • Entre 55 et 70 ans, les hommes et les femmes sont autant concernés les uns que les autres.
  • Après 70 ans, ce sont les hommes qui sont les plus touchés en raison de la présence des cancers de la prostate.

Les cancers qui aboutissent le plus à des métastases osseuses sont (par ordre décroissant de fréquence) :

Ces cancers sont des carcinomes dits « ostéophiles ».

Lire l'article

Localisations des cancers secondaires des os

Lesmétastases qui touchent les os affectent souvent les mêmes zones. Les plus fréquemment touchées sont (par ordre décroissant) :

  • les vertèbres lombaires (bas du dos) ;
  • la partie supérieure du fémur (haut de la cuisse) ;
  • le bassin (os iliaques, sacrum et coccyx) ;
  • les vertèbres dorsales ;
  • les côtes ;
  • le membre supérieur et notamment l'humérus (bras) ;
  • le crâne.

Bon à savoir : ces localisations sont les plus communes, mais les métastases osseuses peuvent toucher tous les os sans exception.

Cancers secondaires des os : apparition simultanée de métastases

En matière de simultanéité des métastases osseuses (entre elles ou avec d'autres types de métastases), on peut lister les cas suivants :

  • Dans environ 70 % des cas, plusieurs métastases osseuses apparaissent simultanément.
  • 74 % des métastases isolées le restent tout au long de l'évolution du cancer.
  • En outre, les métastases osseuses peuvent faire leur apparition en même temps que d'autres types de métastases (comme le montre le tableau ci-dessous).
  • Par ailleurs, si la tumeur s'est métastasée dans diverses zones d'un même os, on parle de métastases discontinues.

Apparitions conjointes entre les différents types de métastases

 

Métastases osseuses

Métastases pulmonaires

41 %

Métastases hépatiques

30 %

Atteintes de la plèvre ou des ganglions

20 %

Métastases cérébrales

16 %

Mélanomes

14 %

 

Conséquences des métastases osseuses

Quelles que soient les régions touchées, dès lors qu'il y a cancer, les métastases osseuses vont entraîner une activité anormale :

  • Il peut s'agir de la destruction de cellules osseuses (en activant les ostéoclastes). C'est ce processus qui est le plus fréquent (près de 87 % des cas) :
    • Il apparaît surtout en cas de cancers des reins, de la thyroïde, des bronches ou digestifs.
    • À la radiographie, on observe des zones osseuses radiotransparentes, c'est-à-dire noires au lieu de blanches.
    • Ce type de métastases s'accompagne souvent de fractures spontanées.
  • Plus rarement (3 % des cas), il peut aussi s'agir de la production de cellules osseuses (en activant les ostéoblastes) :
    • On observe ce type de métastases productrices surtout en cas de cancers du sein ou de la prostate.
    • À la radiographie, on observe des images diffuses, notamment au niveau des vertèbres et du bassin.
    • Ce type de métastases s'accompagne rarement de fractures.
  • Il existe également des formes mixtes qui se retrouvent dans 10 % des cas :
    • À la radiographie, on observe un os à l'aspect floconneux.
    • Là aussi on les observe surtout dans le cadre du cancer du sein.
Lire l'article

Ces conséquences peuvent entraîner la manifestation de divers symptômes en fonction de la localisation des métastases. Néanmoins, celles-ci restent souvent asymptomatiques lorsqu'elles sont de petite taille et n'entraînent des signes cliniques que dans 15 % des cas. Dans ce pourcentage-là, elles provoquent :

  • d'importantes douleurs osseuses ;
  • des paralysies lorsqu'elles touchent les tissus voisins ;
  • des fractures même sans traumatisme.

Outre la nécessité pour le malade d'apprendre à vivre avec son cancer des os, le pronostic de cette maladie est assez mauvais. En effet, lorsque les cancers ont entraîné la formation de métastases osseuses, cela signifie qu'ils sont au stade le plus avancé, le stade IV, et qu'il n'y a que de faibles chances de guérison.

Il est néanmoins possible d'avoir recours à la cimentoplastie (opération consistant à injecter un ciment constitué de résine dans une vertèbre pour solidifier des vertèbres endommagées) qui a toute sa place en situation palliative pour soulager les douleurs éventuelles, en complément d’autres techniques.

Bon à savoir : même rares, c'est parfois la manifestation des symptômes qui fait suspecter un cancer et amène à réaliser des examens approfondis permettant d'établir un diagnostic.

Aussi dans la rubrique :

Comprendre le cancer des os

Sommaire

Ces pros peuvent vous aider